Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lez/zone
  • Lez/zone
  • : Lez Zone est un espace dédié à la culture et aux arts sapphiques, au féminisme. Vous y trouverez également quelques actualités. Poèmes illustrés, peinture, photographie, artistes invitées.
  • Contact

Textes illustrés

Lucie Aubrac :

Résister 

Rose Ausländer :

Dans le rien

Découvrir un chant

La chambre m'abrite

Ne le sais

Quand je partirai

Tu es là encore

Anne Archet :
Convulsive

Union nucléaire

Nicole Barrière :

Femmes en parallèle

Marie Bataille :

Nuit

Le silence te creuse

Germaine Beaulieu :

Dans l'attente

Elle s'interroge

Il n'y a plus de sens

Rien du noir

Tu tiens bon le désir

Jannick Belleau :

Adios Amiga

Jovette-Alice Bernier :

C'est alors que l'on sait

J'abdique tout

Louky Bersianik :

La Splendeur

Le testament de la folle alliée

Le visage

Maladie d'amour

Huguette Bertrand :

Alpamayo

Blondes nuits ensoleillées

Enchevêtré aux impossibles

Je ne suis que le vent

J'ai cette gourmandise

Les visages du temps

Quand le cri du corps

Sous la caresse des mots

Sur la pointe des doigts

Sur l'écran brûlant...

Claudine Bohi :

L'humilité...

France Bonneau :

Si j'étais immigrante

Nicole Brossard :

Aujourd'hui je sais

Ma continent

Ne touchons pas...

Sa surface

Sous la langue

Françoise Bujold :

Quand la perdrix...

Mélanie Cantin :

Innocent amour

Diane Cardinal :

Je m'assois sur ton nombril

Je m'infiltre sous ta peau

Tu murmures

Patrizia Cavalli :

De moi...

Natalie Clifford Barney :

Etre libre

Anne Collignon :

Ils étaient cinq

Cristie Cyane :

Laisse-toi aller

On veut pas d'ça ici !

Polaroïd

Rainbow

Un baiser sur ses seins

Louise Cotnoir :

Il faudrait le poème

Le sexe marqué...

Maison à louer

Christine Davi :

Elle dit non

Lucie Delarue-Mardrus :
Baiser 
L'étreinte marine
Refus

Si tu viens

Denise Desautels :

Les chuchotements et la caresse 
L'espoir ?

Tout ce bleu

Une histoire de beauté

Chahdortt Djavann :

L'Iran d'aujourd'hui

Hélène Dorion :

Tu avances une main...

Tu viendras...

J'adviens...

Emily Dickinson :

Douter de Moi !

Elle s'éleva...

Il a Sanglé ma vie

Il s'exerce sur votre Ame

Pour Toi

Eve Ensler :

Le clitoris...

Mon vagin, mon village

Procès en sorcellerie

Rosanna Fiocchetto :

La fureur...

Jacqueline Francoeur :

Sérénité

Madeleine Gagnon :

Un monde androgyne

Cathy Garcia :

Oiseaux

Claire Gérard :

Sensualité

Benoîte Groult :

Elle voudrait

Patricia Guenot :

Abolir la spirale...

Avenir Féminin

Tes mains

Colette Haddad :

Si proche !

Anne Hébert :

L'envers du monde

Les petites villes

Nuit

Istina :

Je me bats

Elle marche

Michèle Lalonde :

Speak white

Sophie Langemont :

Quand je t'imagine

Marguerite Lapalme :

Assimilation

Audre Lorde :

Combattre l'oppression

Habiter les silences...

Savoir - plutôt que penser

Marie-Victoire Louis :

Justice

Andrée Maillet :

Amérique française

Françoise Mariotti :

Lisse comme une pierre blanche

Hélène Marquié :

Le corps subversif

Luci-Louve Mathieu :
Femme

Femme source

Les filles de plume

Lettres

Valéry Meynadier :

Juste...

Peu...

Carole Menahem-Lilin :

Désir obscur...

Le nu visionnaire

Nudité

Souffle 
Un parfum d'écorce

Micheline Mercier :
Abnégation

Isabell Miller :

Fondre

Shawn Mir :

Là-bas les Flandres

La lesbienne d'aujourd'hui

Misfit :

Ange d'éternité

De mes soeurs lesbiennes

Des siècles...

D'un clapotis de l'âme

Le tourbillon...

Tout se passera bien

Vermillonner d'aimer

Colette Nys-Mazure :

Aimée-Aimante

Délivrer les sources

Flux et reflux
Angèle Paoli :
Peut-être

Geneviève Pastre :

Au mâle quand il veut s'interposer

Bonheurs

Je chie je dis...

Marie-Thérèse Peyrin :

Regarde

Ludmilla Podkosova :

Aimer

Lucie Poirier :

Les longs chemins

Catherine Ribeiro :

Femmes algériennes

Adrienne Rich :

A Judith

L'honneur des femmes

Nier notre réalité

Si c'est le désir...

Amina Saïd :

Amour notre parole

Enfant moi seule

L'élan le souffle le silence

Cécile Sauvage :

Le vallon

Isabelle Servant :

Sûrement

Christel J-Stefariel :

Les mots à huis clots

Nada Stipkovic :
Lâcheté
Jeanne Talbot-David :

Où allons-nous

Si fortement rêvé...

Françoise Tchartiloglou :

C'est la vie

Comme la mouette

Repli

Résidence

Emmanuelle Urien :

Tout est pareil

Yolande Villemaire :
Le son du soi
Clara Vincent :

Au pays de ton corps

Dis femme...

Petite garce femme

Tout près du visage

Renée Vivien :

Intérieur

Le Pilori

Notre Dame des Fièvres (Tolède)

Sonnet "Parle-moi..."

Union

Ton Ame

Vierges et femmes...

Simone Weil :

Comme le puissant...

Monique Wittig :

Elles disent...

J/e suis frappée d'interdit...

Sois m/a très chérie...

Leïla Zhour :

Aime-moi

A mon revers

Deux

Grandes et dures

Je cherche un visage...

T'aimer

Ton regard...

Recherche

En théorie : des articles de fond et de référence sur le lesbianisme, l'homosexualité et le féminisme, ainsi que quelques articles sur l'actualité LGBT.

Un peu d'art aussi, des coups de crayons et de pinceaux, de la poésie, des images.

En pratique :un blog et son histoire. 

Les albums qui sont dédiés à une artiste en particulier sont créés avec l'autorisation et la collaboration de cette artiste. Pour litiges ou autres mots, mon adresse mail : sappho4444@hotmail.com 

Archives

Liens

Portails lesbiens :
Sappho
Tasse de Thé
Lesbiagenda Toulouse

Lesbian Index

Sapphica


Blogs lesbiens : 
L'ancien Lezzone et ses archives

Elles à Elles

Complicités Féminines

Geneviève Pastre 

Gouts Doux
Lesbiennes maghrébines

Mauvaise Herbe 

Mot à Mot 
Sensuality

Références Lesbiennes :
Archives lesbiennes de Paris

Archives lesbiennes de Berlin

Bagdam Espace Lesbien

Cineffable

Coordination Lesbienne

Isle of Lesbos

La Barbare

Les Rivages de Mytilène
Saphisme.com

Univers-L


LGBT/Queer :

France Gaie et Lesbienne

Fugues : G&L du Québec

Inter LGBT

Les Panthères Roses

Media-G

SOS Homophobie 


Sites féministes : 

ANEF 

Annuaire Etudes féministes 
Anti patriarcat
CCP(ublisexisme)
CNDF
Contre le publisexisme

Encore féministes !

Femme libre (blog)

Femmes en Résistance

Films de Femmes 
Furieuses Fallopes
Glasgow Women's Library

Hors Champ

La Barbe
La Maison des Femmes
 
La Meute
Les Pénélopes  

Mix-Cité

Sisyphe

Têtes hautes

The Women's Library


Auteures :
Michèle Causse
Françoise Leclère
Geneviève Pastre
Monique Wittig

Espaces poétiques :

Huguette Bertrand

Poé-graphie

Poénamur

Poénamur 2

Poésie sapphiste

Renée Vivien

Shawn Mir

Terres de Femmes


Artistes peintres :

Marie Lydie Joffre
Hélène Khoury 

Françoise Tchartiloglou

Sylvette Vinot 

Photographie :
Cathy Peylan
Rebelle


Référencement :

Ref-ici

Mesblogs.com 
Référencement blog
Lesbienne sur Reflink
 

Annuaire de flux d'actualités 

 

Augmenter la visibilité de votre site avec son l'indexation sur nos annuaires en liens durs

16 mai 2008 5 16 /05 /mai /2008 15:30
 Des filles, des femmes, des féministes et des lesbiennes, réunies régulièrement à la Maison des Femmes de Paris, appellent toutes celles de la région parisienne et d'ailleurs à :

 un RASSEMBLEMENT suivi d'une MARCHE DE NUIT NON-MIXTE

 le SAMEDI 14 JUIN 2008 à 19H30,

 à PARIS, place Armand Carrel (métro Laumière)


 La peur entretenue de la nuit fait de l'ombre aux violences de la journée : NON les violences n'ont pas d'heure et elles sont partout : dans les maisons, dans la rue, au travail...

 En sortant la nuit, nous sommes considérées comme à disposition des hommes. L'espace public (métro-bus, parcs, bars, rues) est soi-disant neutre, est recouvert d'images de femmes «accessibles», banalisant ainsi une culture du viol.

 Reluquées à vélo, sermonnées quand nous circulons avec nos enfants, sifflées sur le trottoir...

 Nous voulons être libres de circuler de jour comme de nuit. Nous sommes autonomes et responsables !

 Nous marcherons contre toutes les violences patriarcales, qui se passent dans l'espace public comme dans l'espace privé de la famille.

 Nous marcherons contre la peur et la culpabilité inculquées dans la culture et l'éducation.

 Nous marcherons dans la rue pour dénoncer les violences, viols et meurtres.

 Les agressions masculines sont la première cause de mort et d'invalidité permanente pour les femmes du monde entier.

 La violence des hommes contre les filles, les femmes et les lesbiennes ne connaît ni classe, ni ethnie, ni culture, ni religion, ni appartenance politique, en France comme ailleurs.

 Nous refusons la récupération de ces violences par les pouvoirs publics et politiques à des fins racistes et de contrôle social, au nom de la sécurité des villes (vidéosurveillance, contrôles au faciès, rafles, loi sur le racolage passif, ...). Nous dénonçons la répression policière et les lois d'exclusion qui rendent encore plus vulnérable aux violences masculines les femmes précarisées.

 Nous reprendrons l'espace public par une pratique collective et autodéterminée sans drapeaux, ni partis.

 Nous dénonçons les violences spécifiques faites aux lesbiennes parce qu'elles s'aiment, affirment leur existence, se réapproprient les espaces, échappent au contrôle des hommes.

 Nous sommes fortes, fières, nous sommes solidaires et en colère. Nous prenons la rue et la parole pour affirmer en tant que filles, femmes, lesbiennes et féministes, la liberté de décider de nos vies partout et toujours !

 Marchons la nuit, pour ne plus nous faire marcher dessus le jour !

 marchedenuit2008@gmail.com
Repost 0
13 mai 2008 2 13 /05 /mai /2008 15:02



Manifestation nationale pour la défense du Service Public d'Éducation

dimanche 18 mai 2008


    13h30 - Paris 2e -
Trajet : de la Place de l'Opéra (métro Opéra) à la place de la Bastille par les grands boulevards
retransmis par : http://paris.indymedia.org/breve.php3?id_breve=8125

Manifestation nationale
à l'appel de l'ensemble de l'éducation nationale, de la maternelle au lycée
appels de la FSU, SNUIPP, SNES, FCPE ....
Repost 0
13 mai 2008 2 13 /05 /mai /2008 15:01

Vendredi 16 mai : rassemblement - "cercle de silence" en soutien aux sans papiers


18h30 - Place du Palais Royal
Métro Palais-Royal Musée-du-Louvre
retransmis pas : http://paris.indymedia.org/breve.php3?id_breve=8124
voir la description de ce rendez-vous sur Démosphère

lieu :
Cercle de Silence en soutien aux sans papiers

au Palais Royal le 16 mai
Par notre participation au cercle de silence, nous voulons dénoncer les traitements inhumains réservés aux migrants du seul fait qu'ils n'ont pas de papiers en règle.
Nous n'acceptons pas que soient prises en notre nom des dispositions (lois, décrets, circulaires) qui brisent des vies humaines et font voler en éclat des couples et des familles.
Nous refusons les interpellations au faciès, l'enfermement d'hommes, de femmes et même d'enfants dans des centres de rétention administrative et leur expulsion.
Nous dénonçons les conditions de détention inhumaines dans les centres de rétention administrative et les zones d'attente des aéroports et, avant tout, leur existence.
Nous n'acceptons pas que la France, en vertu de lois de plus en plus contraignantes, refuse sa protection aux demandeurs d'asile qui sont exposés à de très graves dangers en cas de retour dans leur pays d'origine.
Nous dénonçons les obstacles administratifs qui visent à rendre de plus en plus difficile l'obtention d'un titre de séjour et contraignent des hommes, des femmes, des familles entières à vivre et à travailler dans la clandestinité et la peur, privés de tout projet et de conditions de vie simplement décentes.
Nous refusons cette chasse aux étrangers qui inflige aussi des traumatismes profonds à ceux qui en sont les témoins, à la société toute entière, aux enfants particulièrement. Les atteintes à la dignité de quelquesuns blessent tous les hommes dans leur humanité.
Nous voulons que la France redevienne un pays d'accueil, sans cesse enrichi et transformé par des êtres humains venus du monde entier.
Nous en appelons à la conscience de tous et vous invitons à rejoindre le cercle de silence place du Palais-Royal M° Palais-Royal Musée du Louvre le 3e vendredi de chaque mois de 18h30 à 19h30
Cercle de silence du mois de mai :
vendredi 16 mai 2008 à 18h30 place du Palais-Royal
Repost 0
13 mai 2008 2 13 /05 /mai /2008 15:00

Jeudi 15 Mai : journée de grève et manifestations en France


Le 15 mai, les fédérations syndicales de la fonction publique appellent à la grève contre les restructurations, les suppressions massives d'emplois et pour l'augmentation des salaires. Les lycéens et lycéennes seront, également, massivement, dans la rue contre les suppressions de postes de profs.
Faire échec au gouvernement : les raisons sont nombreuses !

HEURE ET POINT DE DÉPART DANS DIFFÉRENTES VILLES :
Retransmis par http://bellaciao.org/fr/spip.php?article65981

Paris :  14h - Place d'Italie
Caen : 10h - Place Saint Pierre
Le Havre : 10h - Volcan
Marseille :  10h30 - Vieux port
Melun : 9h30 - Préfecture
Valenciennes : 10h - Place D'Armes
La Rochelle |: 15h - Place de Verdun
Lille : 14h - Porte de Paris
Chambéry : 14h - Place de la Sasson
Valence | 13h30 - Champ de Mars
Nantes | 10h30 - Place Bretagne
Poitiers |14h - Place d'armes
Grenoble | 14h - Départ de la gare
Reims | 10h - Maison des Syndicats
Albi | 14h - Place du Vigan
Rouen | 10h30 - Cours Clemenceau
Angoulême | 10h - Gare
APT (Vaucluse) | 14h30 - RDV place du lycée Charles De Gaulle
Epinal | 14h - Préfécture
Périgueux | 14h30 - Palais de Justice
Chalon-sur-Saône | 15h - Maison des Syndicats
Montpellier | 14h30 - Peyrou
Lille | 14h - Porte de Paris
Nîmes | 15h - Maison Carrée
Cannes | 8h - Rassemblements devant les lycées
Nice | 10h - Place Masséna
Ribérac | 13h30 - Parking des bus du lycée (départ en car)
Lyon | 14h - Place Bellecour
Châlons | 10h - Maison des syndicats, place Verdun
Epernay | 10h - Place Carnot
Nevers | 15h - Place Carnot
Clermont-Ferrand | 10h - Avenue de la République
Toulon | 10h - Place de la liberté
Draguignan | 10h30 - Sous-préfecture
Besançon | 14h - Place de la révolution
Vannes | 10h30 - Place de la république
Lorient | 10h30 - Maison des syndicats
Rennes | 11h - Place de la Gare
Morlaix | 10h30 - Place de la mairie
Quimper | 10h30 - Place de la résistance
Brest | 10h30 - Place de la liberté
Saint-Brieuc | 10h30 - Place de la préfecture
Metz | 14h30 - Esplanade
Nancy | 14h - Place Stanislas
Tarbes | 10h30 - Bourse du travail
Strasbourg | 10h - Place de la bourse
Annecy | 14h - Préfecture
Bordeaux | 11h30 - Place de la république
Saint-Lô | 10h30 - Place de la mairie
Toulouse | 14h - Compans-Cafarelli
Bourges | 10h30 - Place Séraucourt
Vierzon | 10h30 - Forum république
St Amand | 10h30 - Place Jean Girault
Nogent Le Rotrou | 10h - Lycée R.Belleau
Chartres | 14h30 - Place des Halles
Châteauroux | 10h - Place de la république
Tours | 14h30 - Place de la liberté
Blois | 10h - Préfecture
Vendôme | 10h - Sous-préfecture
Romorantin | 10h - Lycée Claude de France
Bourg-en-Bresse | 14h30 - Champ de Foire
Orléans | 10h30 - Cathédrale
Roanne | 10h45 - Bourse du travail
Saint-Etienne | 10h30 - Bourse du travail
Mulhouse | 10h30 - Place de la Réunion
Bar-Le-Duc | 16h - Place Reggio
Longwy | 14h - Lycée Mézières
Belfort | 10h - Maison du peuple
Périgueux | 14h30 - Palais de Justice
Melun | 9h30 - Préfecture
Rumilly | 10h30
Auxerre | 14h - Gare SNCF
Montreuil | 12h30 - Mairie
Repost 0
5 mai 2008 1 05 /05 /mai /2008 15:11

Sans papiers. Manif à Nanterre le 09/05



Source : CNT STE 92, dimanche 4 mai 2008
transmis par : http://bellaciao.org/fr/

Agissons ici et maintenant pour la régularisation de tous les sans-papiers ! Rassemblement et manifestation à Nanterre (92) le 9 mai Le Collectif de Sans-Papiers du 59, qui se bat pour la régularisation des sans-papiers, organise une marche de protestation partant de Lille et arrivant à Paris le 10 mai.
Le 9 mai, les marcheurs arrivent à Nanterre, notamment à l'occasion des 40 ans de mai 68. La jonction entre travailleurs et étudiants pour la résistance sociale, force de mai 68, est l'objectif de leur venue.
Aujourd'hui à l'Université de Nanterre, au moins 14 étudiants sont sous Obligation de Quitter le Territoire Français : ils peuvent être expulsés dès que la police les attrape.
La préfecture a retiré leur titre de séjour sous prétexte d'un redoublement ou d'une réorientation.
Certains, réfugiés politiques, attendent une réponse depuis des années.
On ne devient pas sans-papiers suite à un délit, c'est une situation administrative, qui rend les conditions de vie et d'études insupportables.
Comment réussir ses études quand on craint l'expulsion à tout moment, qu'on ne peut pas, à l'égal des français, se salarier, avoir un compte, redoubler, se réorienter, accéder aux aides sociales ?
L'université a sa responsabilité : elle met beaucoup d'embûches aux étudiants étrangers, souvent elle exige un titre de séjour pour inscrire l'étudiant, ce qui est illégal et pervers car c'est la carte d'étudiant qui est censée procurer un titre de séjour.
La fac devrait soutenir les étudiants par une lettre, et grâce au décret du 30 juin 1946 qui permet que l'administration de l'université enregistre une demande de titre de séjour et la transmette à la préfecture.
Cela éviterait les jours perdus à faire la file au guichet et les refus (illégaux) d'en registrer la demande, pratiqués par la préfecture du 92.
En avril 2008, plus de 800 travailleurs sans-papiers se sont mis en grève pour leur régularisation. Dès le début de la grève, le gouvernement a annoncé un examen des dossiers, cela montre qu'il est en difficultés face aux revendications des sans-papiers.
Face à la remontée des luttes, le gouvernement craint une grève de tous les sans-papiers, soutenue par une partie de la population, qui paralyserait une bonne part de l'activité économique en France.
On assiste à une véritable chasse à l'homme, des dizaines de sans-papiers sont morts ou blessés en tentant d'échapper à la police, comme Baba Traoré, mort noyé à Joinville. Au quotidien, les problèmes de logement, de soins, de nourriture s'ajoutent à la peur de l'expulsion.
Face au déni de leurs droits les plus élémentaires, on ne peut qu'exiger la régularisation de tous les sans-papiers.
Pour nous, seule l'organisation et l'action collective des premiers concernés permettra d'obtenir leur régularisation.
Il faudra des luttes menées par les sans-papiers et ceux qui les soutiennent.
Depuis 2006, la lutte collective a payé dans plusieurs facs, lycées et entreprises. Pour obtenir la régularisation d'étudiants de Nanterre, il faut nous réunir et s'organiser : populariser les cas, organiser régulièrement des réunions et des permanences juridiques, prévoir des manifestations à la préfecture comme celle du 9 mai,...
Notre objectif est que la préfecture régularise les étudiants et que l'université soutiennent ses étudiants dans leurs démarches.
Une carte d'étudiant = une carte de séjour
L'université doit enregistrer les demandes de titres de séjour (conformément au décret du 30 juin 1946)
Arrêt de la traque et des expulsions
Régularisation de tous les sans-papiers Etudiants étrangers soutenus par
Vendredi 9 mai
12 h Rassemblement à la fac de Nanterre (pelouse)
14 h Manifestation de la fac à la préfecture de Nanterre
Etudiants étrangers soutenus par : AGEN, CNT, Cultur'PX, Etudions Gayment, JCR, SNASUB-FSU, SNESUP, SUD, UEC, UNEF
Repost 0
1 mai 2008 4 01 /05 /mai /2008 15:19

Programme de la journée mondiale de lutte contre l'homophobie du Centre LGBT Paris IDF


Christine Le Doaré,
Présidente Centre LGBT Paris IDF
<http://www.centrelgbtparis.org>www.centrelgbtparis.org


IDAHO - International Day Against HOmophobia - 17 mai 2008 :
Jeudi 15 mai à 20 heures sur place au Centre  -  EXCEPTIONNEL !
Le Chorégraphe Redha - Les ballets Redha - nous offre  un happening interactif autour de l'homophobie. Danses, images et informations se répondront pour susciter émotions et  réactions. Un rendez-vous sensuel, viscéral, inédit. et immanquable !

Vendredi 16 mai à 20 heures sur place au Centre - EDIFIANT !
Regards croisés sur l'homophobie avec Douglas Janoff, criminologue canadien, auteur de Pink Blood « La violence homophobe au Canada » et Marion Le Moine, co-présidente de SOS homophobie ; animé par Christine Le
Doaré, présidente du Centre LGBT Paris, Avec le soutien de l'Observatoire de la Diversité Culturelle et la
Librairie du Québec.

Samedi 17 mai de 16 heures à 19 heures -  VISIBLES !
Rassemblement  de rue inter-associatif  à Beaubourg entre le MK2 et Leroy Merlin
En partenariat avec  SOS homophobie et l'ensemble des associations membres du Centre, mais également  l'association Aides : théâtre de rue,  panneaux d'expression libre à la disposition des passants, table de presse,
distribution de matériels pédagogiques contre l'homophobie.
En partenariat avec l'Inter-LGBT : lancement de la campagne française de soutien au projet de Directive de la Commission européenne contre les discriminations.

* Une protection légale identique pour  tous les motifs de discrimination du  l'article 13 du Traité  d'Amsterdam : le niveau de protection contre la discrimination fondée  sur l'orientation sexuelle, la religion et la croyance, l'âge, le  handicap, serait le même que celui qui est reconnu contre les  discriminations selon les origines (Directive 2000/43).

Applicable  en matière de protection sociale, y  compris la sécurité sociale et les soins de santé ; les avantages  sociaux; l'accès à l'éducation; l'accès aux biens et services et la  fourniture de biens et services, y compris  en matière de logement.  L'adoption de ce texte est compromise et une Directive portant sur le seul handicap physique pourrait être retenue.

www.ilga-europe.org
Repost 0
1 avril 2008 2 01 /04 /avril /2008 08:00
Françaises-Immigrées : égalité et solidarité !

La France, c'est celles et ceux qui y vivent

Quelle que soit notre origine, notre nationalité, notre couleur de peau, avec ou sans papiers

La xénophobie d'Etat tue les droits de toutes et tous

Rétention, interpellations, mesures d'éloignement de plus en plus nombreuses, restriction des visas, contrôle policier des frontières, précarisation des immigré-e-s, « délit de solidarité », fichage des personnes qui accueillent des étranger-e-s…

Féministes, luttant contre toutes les formes de dominations et de discriminations, nous sommes solidaires de tous les étranger-e-s visé-e-s par ces lois et nous revendiquons le droit au logement, à la santé, à l'éducation et au travail pour toutes et tous.
Nous dénonçons avec toutes les organisations appelant à cette manifestation le repli nationaliste et les mesures liberticides et antisociales des politiques gouvernementales à l'œuvre. Nous exigeons aussi :

➢ La reconnaissance du droit de séjour pour les femmes vivant en France indépendant de l'évolution de leur statut matrimonial, afin qu'elles soient libres de tout « chantage aux papiers »
➢ Une lutte volontariste contre les discriminations racistes, sexistes et résidentielles dans tous les domaines, l'accès à la formation, à des emplois qualifiés et bien rémunérés, pour les femmes migrantes
➢ L'accès aux dispositifs d'hébergement et de protection sociale quelque soit la situation administrative de la personne
➢ Le respect des droits fondamentaux des femmes confrontées à des situations de violences, violences conjugales, familiales, traite des êtres humains, situation d'esclavage, notamment, quelle que soit leur
situation administrative
➢ En matière de droits personnels, l'application du droit français aux personnes résident en France
➢ La régularisation de toutes les femmes sans papiers
➢ Le droit d'asile pour les femmes persécutées ou menacées en raison de leur sexe ou de leurs choix de vie
Nous appelons à la Manifestation nationale organisée par UCIJ, RESF et les Collectifs de sans-papiers
5 avril 2008 Place d'Italie 14h30

Signataires : Collectif national pour les droits des femmes, Rajfire, Alternative Libertaire, FASTI commission femmes, Groupe Asile Femmes, Collectif de Pratiques et de Réflexions Féministes « Ruptures », Réseau Féministe « Ruptures », Maison des Femmes de Paris, Coordination lesbienne en France, CQFD-Fierté Lesbienne, organisation de femmes Egalité, émission « Femmes Libres » Radio Libertaire, Coordination Française de la Marche Mondiale des Femmes, RESF Belgique.
Repost 0
31 mars 2008 1 31 /03 /mars /2008 15:10
MANIFESTATION NATIONALE, le samedi 5 avril 2008

au départ de Place d'Italie (Paris 13è)
à 14H30
Collectifs de sans papiers
Uni(e)s contre une immigration jetable (UCIJ)

La France, c'est celles et ceux qui y vivent
L'appel initial est disponible sur http://www.contreimmigrationjetable.org/

Quelle que soit notre origine, notre nationalité, notre couleur de peau, avec ou sans papiers

La xénophobie d'Etat tue les droits de tous

Des attaques contre les étrangers

Rétention des étrangers

 Répression du séjour irrégulier

 Restriction des visas

Contrôle des frontières à l'entrée

aux attaques contre tous

« Rétention de sécurité »

Délit de solidarité

Fichage des invitants

 Fichage des voyageurs au départ de la France

Et tant d'autres atteintes aux libertés de tous...

Français-Immigrés : égalité et solidarité !

La société démocratique et solidaire à laquelle nous aspirons exige :

+La suppression du ministère de «l'identité nationale»
+L'arrêt de la chasse aux sans-papiers, l'arrêt des expulsions et la fermeture des centres de rétention
+L'arrêt des poursuites contre les soutiens des sans-papiers
+L'abandon des projets de juridiction spéciale pour les étrangers et les quotas
+Le droit au logement, à la santé, à l'éducation et au travail pour toutes et tous
+La régularisation des sans papiers
+Une politique d'accueil des étrangers leur permettant de vivre dignement en France
+La mise en oeuvre d'une autre politique européenne, à l'opposé de l'Europe forteresse
Repost 0
7 mars 2008 5 07 /03 /mars /2008 10:53
Si vous aussi vous êtes fatiguéEs par le paternalisme qui parle à notre place, ou par la violence qui cherche à nous faire taire,

Rejoignez notre marche féministe

le Samedi 8 mars à 13h, de la Place de la République jusqu’au rassemblement à 15h Fontaine des Innocents


- Parce qu’il existe pour la majorité des gens toujours deux classes distinctes, les femmes et les hommes, et qu’il vaut mieux appartenir à la seconde qu’à la première. Parce que nous revendiquons d’avoir le choix : de notre sexe, de notre genre, de notre sexualité

- Parce que nous désirons que les femmes, et touTEs leurs alliéEs, puissent s’approprier leur corps et ses représentations, sans devoir se conformer aux injonctions de normes oppressantes, réductrices et stéréotypées, véhiculées dans tous les domaines

- Parce qu’il existe mille façons de faire rentrer dans le « droit chemin » les insurgéEs contre leur sexe, leur genre, leur destin obligatoire : de l’assignation forcée des intersexes par mutilations génitales, au viol de représailles contre les lesbiennes ; de la psychiatrisation des trans’, aux violences masculines les plus régulières - en France, tous les trois jours, une femme est assassinée par l’homme avec qui elle vit

- Parce que notre santé passe en dernier, parce que le droit des femmes à disposer de leur corps est sans cesse remis en question, le savoir gynécologique accaparé par les médecins, la contraception pas toujours remboursée, le droit à l’IVG menacé sous l’influence de l’Eglise catholique

- Parce que nous sommes largement touchées par le VIH, discriminées dans les essais par les labos qui ne prennent pas en compte notre métabolisme spécifique, parce que nous n’avons pas le même accès à des traitements de qualité, parce que nous sommes négligées dans les campagnes de prévention publiques, parce que, précarisées, nous sommes particulièrement touchées par les attaques sur la Sécurité Sociale, et notamment par l’instauration des franchises.

- Parce que les femmes sans-papiers souffrent doublement de la politique raciste du gouvernement français, des remises en cause du droit au regroupement familial et des menaces sur l’Aide Médicale d’Etat (AME)

- Parce que les femmes racialisées luttent dans tous les domaines contre cette double oppression raciste et sexiste. Parce que la logique du racisme s’attaque directement au droit des femmes à disposer librement de leur corps. Parce qu’elle opère par exclusion, comme la loi sur le port de signes religieux à l’école qui prétend « protéger » - en particulier les filles musulmanes – et en fait contribue à les stigmatiser, à les enfermer dans le statut de « victimes » et à les marginaliser.

- Parce que nous subissons de front la loi sur la sécurité intérieure (LSI). Parce qu’on nous dit qu’on ne peut pas faire ce qu’on veut de nos corps et de nos vies. Parce que les prostituéEs sont criminaliséEs, harceléEs, violentéEs. Parce que ce sont d’abord elles et eux qui sont précariséEs et misEs en danger par la pénalisation des clients. Parce que c’est la loi sur le racolage et la clandestinisation supplémentaire des étrangères qui sont dangereuses, pas le travail du sexe quand il est choisi, et s’il est auto-géré et protégé par le droit commun

- Parce que nous sommes précaires, que les femmes sont toujours moins payées que les hommes à travail égal et à qualifications égales, et qu’elles effectuent l’immense majorité du travail gratuit appelé « travail domestique ». Parce que malgré les lois et les effets d’annonce, le domaine public et politique reste toujours largement fermé aux femmes

Pour un féminisme qui refuse de voir son discours récupéré à des fins racistes, qui sache se démultiplier, concevoir l’émancipation sous toutes ses formes, et se revendique aussi des féminismes non-blanc, pro-sexe, trans’ et lesbien

Venez exiger vos droits ! Venez marcher avec nous !

Premiers signataires (liste provisoire) : Act Up-Paris, Collectif Les mots sont importants, Femmes de droits - Droits des femmes, Femmes Publiques, les Panthères Roses, les Putes, le Scalp, Support Transgenre Strasbourg

Si vous désirez signer cet appel : manif8mars2008@yahoo.fr
Repost 0
31 janvier 2008 4 31 /01 /janvier /2008 18:48

Homophobie : les militants LGBT comptent interpeller le maire de Moscou lors de sa venue à Paris

Youri Loujkov, le maire de Moscou, sera interpellé par les militants LGBT lors de sa prochaine venue à Paris : en cause, son refus répété d’accepter une Gay Pride dans sa ville.
Les 18 et 19 février prochains, Youri Loujkov sera, avec ses homologues londoniens (Ken Livingstone) et berlinois (Klaus Wovereit), l’hôte de Bertrand Delanoë pour la réunion du M4 qui rassemble tous les ans les maires des quatre capitales.

L’an dernier, le M4 avait vu les trois autres élus protester contre les prises de position homophobes régulières de Loujkov : il a ainsi traité les homosexuels de créatures "sataniques".

Ce nouveau déplacement à Paris du très autoritaire Youri Loujkov sera donc l’occasion pour les militants LGBT de l’interpeller publiquement sur ses interdictions répétées de la Gay Pride dans sa ville.

La troisième édition de la marche, prévue pour le 31 mai, risque en effet de connaître le même sort que les éditions 2006 et 2007 : interdiction et répression violente.
Principal organisateur de la Gay Pride moscovite, Nikolai Alekseev a reçu le week-end dernier à Los Angeles le prix du Héros lors de l’élection de Mr Gay International, et ce en raison de sa persévérance et de son courage face aux multiples obstacles dressés chaque année sur la route de la Gay Pride à Moscou.

Mis en ligne le 30/01/2008
Source : http://v2.e-llico.com/article.htm?rubrique=actu&articleID=16947
Repost 0