Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Lez/zone
  • Lez/zone
  • : Lez Zone est un espace dédié à la culture et aux arts sapphiques, au féminisme. Vous y trouverez également quelques actualités. Poèmes illustrés, peinture, photographie, artistes invitées.
  • Contact

Textes illustrés

Lucie Aubrac :

Résister 

Rose Ausländer :

Dans le rien

Découvrir un chant

La chambre m'abrite

Ne le sais

Quand je partirai

Tu es là encore

Anne Archet :
Convulsive

Union nucléaire

Nicole Barrière :

Femmes en parallèle

Marie Bataille :

Nuit

Le silence te creuse

Germaine Beaulieu :

Dans l'attente

Elle s'interroge

Il n'y a plus de sens

Rien du noir

Tu tiens bon le désir

Jannick Belleau :

Adios Amiga

Jovette-Alice Bernier :

C'est alors que l'on sait

J'abdique tout

Louky Bersianik :

La Splendeur

Le testament de la folle alliée

Le visage

Maladie d'amour

Huguette Bertrand :

Alpamayo

Blondes nuits ensoleillées

Enchevêtré aux impossibles

Je ne suis que le vent

J'ai cette gourmandise

Les visages du temps

Quand le cri du corps

Sous la caresse des mots

Sur la pointe des doigts

Sur l'écran brûlant...

Claudine Bohi :

L'humilité...

France Bonneau :

Si j'étais immigrante

Nicole Brossard :

Aujourd'hui je sais

Ma continent

Ne touchons pas...

Sa surface

Sous la langue

Françoise Bujold :

Quand la perdrix...

Mélanie Cantin :

Innocent amour

Diane Cardinal :

Je m'assois sur ton nombril

Je m'infiltre sous ta peau

Tu murmures

Patrizia Cavalli :

De moi...

Natalie Clifford Barney :

Etre libre

Anne Collignon :

Ils étaient cinq

Cristie Cyane :

Laisse-toi aller

On veut pas d'ça ici !

Polaroïd

Rainbow

Un baiser sur ses seins

Louise Cotnoir :

Il faudrait le poème

Le sexe marqué...

Maison à louer

Christine Davi :

Elle dit non

Lucie Delarue-Mardrus :
Baiser 
L'étreinte marine
Refus

Si tu viens

Denise Desautels :

Les chuchotements et la caresse 
L'espoir ?

Tout ce bleu

Une histoire de beauté

Chahdortt Djavann :

L'Iran d'aujourd'hui

Hélène Dorion :

Tu avances une main...

Tu viendras...

J'adviens...

Emily Dickinson :

Douter de Moi !

Elle s'éleva...

Il a Sanglé ma vie

Il s'exerce sur votre Ame

Pour Toi

Eve Ensler :

Le clitoris...

Mon vagin, mon village

Procès en sorcellerie

Rosanna Fiocchetto :

La fureur...

Jacqueline Francoeur :

Sérénité

Madeleine Gagnon :

Un monde androgyne

Cathy Garcia :

Oiseaux

Claire Gérard :

Sensualité

Benoîte Groult :

Elle voudrait

Patricia Guenot :

Abolir la spirale...

Avenir Féminin

Tes mains

Colette Haddad :

Si proche !

Anne Hébert :

L'envers du monde

Les petites villes

Nuit

Istina :

Je me bats

Elle marche

Michèle Lalonde :

Speak white

Sophie Langemont :

Quand je t'imagine

Marguerite Lapalme :

Assimilation

Audre Lorde :

Combattre l'oppression

Habiter les silences...

Savoir - plutôt que penser

Marie-Victoire Louis :

Justice

Andrée Maillet :

Amérique française

Françoise Mariotti :

Lisse comme une pierre blanche

Hélène Marquié :

Le corps subversif

Luci-Louve Mathieu :
Femme

Femme source

Les filles de plume

Lettres

Valéry Meynadier :

Juste...

Peu...

Carole Menahem-Lilin :

Désir obscur...

Le nu visionnaire

Nudité

Souffle 
Un parfum d'écorce

Micheline Mercier :
Abnégation

Isabell Miller :

Fondre

Shawn Mir :

Là-bas les Flandres

La lesbienne d'aujourd'hui

Misfit :

Ange d'éternité

De mes soeurs lesbiennes

Des siècles...

D'un clapotis de l'âme

Le tourbillon...

Tout se passera bien

Vermillonner d'aimer

Colette Nys-Mazure :

Aimée-Aimante

Délivrer les sources

Flux et reflux
Angèle Paoli :
Peut-être

Geneviève Pastre :

Au mâle quand il veut s'interposer

Bonheurs

Je chie je dis...

Marie-Thérèse Peyrin :

Regarde

Ludmilla Podkosova :

Aimer

Lucie Poirier :

Les longs chemins

Catherine Ribeiro :

Femmes algériennes

Adrienne Rich :

A Judith

L'honneur des femmes

Nier notre réalité

Si c'est le désir...

Amina Saïd :

Amour notre parole

Enfant moi seule

L'élan le souffle le silence

Cécile Sauvage :

Le vallon

Isabelle Servant :

Sûrement

Christel J-Stefariel :

Les mots à huis clots

Nada Stipkovic :
Lâcheté
Jeanne Talbot-David :

Où allons-nous

Si fortement rêvé...

Françoise Tchartiloglou :

C'est la vie

Comme la mouette

Repli

Résidence

Emmanuelle Urien :

Tout est pareil

Yolande Villemaire :
Le son du soi
Clara Vincent :

Au pays de ton corps

Dis femme...

Petite garce femme

Tout près du visage

Renée Vivien :

Intérieur

Le Pilori

Notre Dame des Fièvres (Tolède)

Sonnet "Parle-moi..."

Union

Ton Ame

Vierges et femmes...

Simone Weil :

Comme le puissant...

Monique Wittig :

Elles disent...

J/e suis frappée d'interdit...

Sois m/a très chérie...

Leïla Zhour :

Aime-moi

A mon revers

Deux

Grandes et dures

Je cherche un visage...

T'aimer

Ton regard...

Recherche

En théorie : des articles de fond et de référence sur le lesbianisme, l'homosexualité et le féminisme, ainsi que quelques articles sur l'actualité LGBT.

Un peu d'art aussi, des coups de crayons et de pinceaux, de la poésie, des images.

En pratique :un blog et son histoire. 

Les albums qui sont dédiés à une artiste en particulier sont créés avec l'autorisation et la collaboration de cette artiste. Pour litiges ou autres mots, mon adresse mail : sappho4444@hotmail.com 

Archives

Liens

Portails lesbiens :
Sappho
Tasse de Thé
Lesbiagenda Toulouse

Lesbian Index

Sapphica


Blogs lesbiens : 
L'ancien Lezzone et ses archives

Elles à Elles

Complicités Féminines

Geneviève Pastre 

Gouts Doux
Lesbiennes maghrébines

Mauvaise Herbe 

Mot à Mot 
Sensuality

Références Lesbiennes :
Archives lesbiennes de Paris

Archives lesbiennes de Berlin

Bagdam Espace Lesbien

Cineffable

Coordination Lesbienne

Isle of Lesbos

La Barbare

Les Rivages de Mytilène
Saphisme.com

Univers-L


LGBT/Queer :

France Gaie et Lesbienne

Fugues : G&L du Québec

Inter LGBT

Les Panthères Roses

Media-G

SOS Homophobie 


Sites féministes : 

ANEF 

Annuaire Etudes féministes 
Anti patriarcat
CCP(ublisexisme)
CNDF
Contre le publisexisme

Encore féministes !

Femme libre (blog)

Femmes en Résistance

Films de Femmes 
Furieuses Fallopes
Glasgow Women's Library

Hors Champ

La Barbe
La Maison des Femmes
 
La Meute
Les Pénélopes  

Mix-Cité

Sisyphe

Têtes hautes

The Women's Library


Auteures :
Michèle Causse
Françoise Leclère
Geneviève Pastre
Monique Wittig

Espaces poétiques :

Huguette Bertrand

Poé-graphie

Poénamur

Poénamur 2

Poésie sapphiste

Renée Vivien

Shawn Mir

Terres de Femmes


Artistes peintres :

Marie Lydie Joffre
Hélène Khoury 

Françoise Tchartiloglou

Sylvette Vinot 

Photographie :
Cathy Peylan
Rebelle


Référencement :

Ref-ici

Mesblogs.com 
Référencement blog
Lesbienne sur Reflink
 

Annuaire de flux d'actualités 

 

Augmenter la visibilité de votre site avec son l'indexation sur nos annuaires en liens durs

3 novembre 2006 5 03 /11 /novembre /2006 13:00

Voyages en homosexualités


LE MONDE DES LIVRES | 02.11.06 | 18h27 • Mis à jour le 02.11.06 | 18h27








A l'heure où le débat sur la légalisation du mariage gay et la capacité des couples homoparentaux à l'adoption d'enfants permet de prendre la mesure d'un des derniers épisodes d'une révolution sexuelle amorcée dans les années 1960, on peut constater que la question longtemps taboue des relations sexuelles entre adultes de même sexe n'est plus confinée à l'imprécation haineuse ou, en réponse, au militantisme revendicatif. Depuis le défilé new-yorkais de 1970 - premier anniversaire des émeutes du Stonewall, un bar new-yorkais où s'étaient opposés policiers et homosexuels -, la soif de reconnaissance, de respectabilité et de tolérance a, certes, acquis droit de cité. Tandis que la mondialisation de la communauté gay, sa visibilité nouvelle et son credo d'une domination du plaisir sexuel bouleversent radicalement la donne, les médias peinent à trouver un ton juste, entre la caricature méprisante et la compassion "psychomédicale" envers ceux qu'on tenait depuis près de deux siècles pour de simples pervers.

Aux discours rares et embarrassés qui envisageaient au mieux l'homosexualité comme un "douloureux problème" - pour reprendre l'intitulé de l'émission de Ménie Grégoire sur RTL, le 10 mars 1971, qui décida de la naissance du Front homosexuel d'action révolutionnaire (FHAR) - succède bientôt un autre propos, terrible mais émancipateur aussi. C'est le paradoxal apport de la cauchemardesque première décennie des ravages du sida. Tenue pour un "cancer gay", la maladie sonne le glas de l'insouciance festive qui avait transformé les images de l'homosexualité. Elle révèle, par le travail exemplaire d'associations qui oeuvrent à la prévention de l'épidémie, le problème politique, au sens le plus plein du terme, de la "question homosexuelle" : droits du couple, logement, assurance, retraite, héritage... jusqu'à ouvrir, en moins de quinze ans, une brèche dans l'archétype familial qu'on n'imaginait pas si fragile.

Dans le même temps, l'intérêt pour la vie privée atteint aussi les sphères du savoir. Tandis que les historiens, derrière les fameux précédents de Robert Mandrou et Philippe Ariès, s'attachent à percer les "mentalités" d'autrefois - on préfère désormais le terme empathique de "sensibilités" -, s'ouvre le champ d'études gays et lesbiennes, qui s'appuient sur le travail sur le "genre" que prônent très tôt certaines universités nord-américaines. La France avance plus timidement et il fallut la double tutelle de Philippe Ariès et de Georges Duby pour arracher au strict militantisme un continent occulté qui méritait ses historiens.


ENQUÊTE SUR L'INVERSION


Qui dit Histoire dit document. A l'heure où Philippe Artières livre une passionnante édition critique des Lettres d'un inverti allemand (1) - 31 missives adressées, entre janvier 1903 et juin 1908, par Georges Apitzsch, jeune étudiant désemparé, au médecin lyonnais Alexandre Lacassagne, philanthrope convaincu qu'un savoir sur la sexualité ne peut qu'être articulé sur et avec le discours des sujets observés -, Michael Sibalis rend hommage à l'un des pionniers de cette enquête sur l'"inversion", Pierre Hahn (1936-1981), en préfaçant la réédition de Nos ancêtres les pervers, paru chez Orban en 1979 (2).

Historien amateur - et comme tel boudé par l'université comme par les intellectuels gays, malgré la défense enflammée de Guy Hocquenghem -, Hahn tenta le premier une histoire des homosexuels masculins français à travers le XIXe siècle, moment charnière où le sodomite, défini par son activité sexuelle, cède devant l'homosexuel, monstre pathologique qu'il convient de neutraliser, de "guérir", pour préserver la santé du corps social. Si l'ouvrage a vieilli, si sa documentation paraît parfois forcée, il représente un moment-clé de l'historiographie. On comprend que les éditions H & O aient sacrifié le troisième volet des annexes composées par Hahn, soucieux de livrer le plus grand nombre de ces textes voués aux enfers des chercheurs. Car les deux qu'on y trouvait bénéficient désormais d'éditions récentes exemplaires - dont le Roman d'un inverti-né, préfacé par Emile Zola (éd. A Rebours, 2005).

Sans qu'il soit déjà l'heure des synthèses, mentionnons l'entreprise de Didier Godard, dont l'Histoire des sodomites (H & O, 4 vol. 2001-2005) traite de l'homosexualité masculine "de l'avènement du christianisme à la Révolution française". Et l'on accueillera comme un signe de vitalité la parution en français d'Une histoire de l'homosexualité, collectif dirigé par Robert Aldrich, quelques mois après sa publication chez Thames & Hudson.

Professeur d'histoire européenne à l'université de Sydney, Aldrich s'est entouré d'historiens, de philosophes et d'historiens d'art, venus de tous les horizons et plus ou moins spécialisés dans les études gays et lesbiennes, ce qui garantit un pluralisme qui fait le charme de l'ouvrage, clair, accessible et remarquablement illustré - on est souvent admiratif devant la pertinence du contrepoint visuel au propos savant, ce qui n'est pas si commun dans le genre "beaux livres".

En treize chapitres, le projet est tenu : lire le passé des gays et lesbiennes comme révélateur de constructions et attitudes spécifiques à chaque époque (pratique occasionnelle, circonstancielle ou récurrente, qu'on comprend, excuse ou stigmatise en péché, maladie ou tare incurable) mais aussi proposer un "voyage à travers le temps et les continents de l'homosexualité".

Aussi retrouve-t-on l'effet de miroir que la fable mythologique permet dans le monde grec ancien, mais aussi des évocations de la "troupe sacrée" des amants thébains, de la figure pédérastique et de la promiscuité des gymnases. Plus tard, le Moyen Age sera le temps du grand écart entre la sévérité envers les sodomites et la tolérance de fait.

Si l'époque moderne comme l'ère contemporaine osent la vision synthétique - belles contributions de Michael Sibalis et de Florence Tamagne notamment -, on découvre avec profit le regard de Brett Genny Beemyn sur le cas américain, ainsi que l'étude de Vincenzo Patanè sur le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, de l'utopie érotique célébrée par Pierre et Gilles à la répression accrue sous l'influence du fondamentalisme religieux.

Reste que les derniers mots de Gert Hekma, sur le monde gay depuis 1980, abordent sans fard les débats en cours, mesurent les avancées, pointent les paradoxes (la réalité charnelle se réfugie dans l'illusoire virtuel avec chat et messagerie sur Internet) comme les zones d'ombre justifiant le militantisme de certains chercheurs : la domination de l'idéologie hétérosexiste demeure et que l'homophobie, mot barbare qui suppose la haine de soi, ne cède pas. Voilà donc une étape, seulement, collective et lucide, sur un champ qui appelle autant de rigueur que de vigilance au vu de ce qu'il révèle des sociétés humaines.


--------------------------------------------------------------------------------


"Une histoire de l'homosexualité" (Gay Life and Culture : A World History) sous la direction de Robert Aldrich. Traduit de l'anglais par Pierre Saint-Jean et Paul Lepic, Seuil, 384 p., 50 €.

(1) Lettres d'un inverti allemand au docteur Lacassagne, de Georges Apitzsch. Edition établie par Philippe Artières, EPEL (26, rue Madame, 75006 Paris), 128 p., 18 €. (2) Nos ancêtres les pervers. La vie des homosexuels sous le Second Empire, de Pierre Hahn. H & O, "Histoire", 224 p., 19 €.

Philippe-Jean Catinchi

Vers l'égalité des sexes

Toujours annoncée, sans cesse retardée, l'égalité des sexes est l'une des rares perspectives qui continuent de nourrir l'espérance progressiste. Or malgré de multiples avancées et d'indéniables acquis, les discriminations liées au genre demeurent largement inentamées, y compris en Occident : "Si un slogan devait résumer le phénomène de persistance des inégalités entre les sexes, le plus adapté ne serait sans doute pas celui des cigarettes Virginia Slims : "You came a long way, baby" ("T'es revenue de loin, ma petite"), mais plutôt celui du métro londonien : "Mind the gap !" ("Attention à l'écart !")", note ainsi l'historienne Ilana Löwy dans L'Emprise du genre. Masculinité, féminité, inégalité, ouvrage qui paraît aux éditions La Dispute ("Le genre du monde", 288 p., 23 €). Croisant sociologie et anthropologie, travaux féministes et études postcoloniales, l'auteur affirme la nécessité de percevoir la domination masculine non pas comme un bloc homogène, mais à la manière d'une "entité hybride, contestée, et, de ce fait, dotée d'une importante capacité de mutation et d'ajustement".


Source : http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3260,36-829969@51-830012,0.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Misfit - dans Livres
commenter cet article

commentaires